Analyses et prévisions sur le Forex

EUR/USD rebondit, mais ce rallye est-il réellement durable ? Sans doute pas | Investing.com

L’EUR/USD a débuté cette semaine de trading chargée avec des gains modestes par rapport au dollar américain. Malgré la poursuite des blocages dans certaines des plus grandes économies de la région, la lenteur du déploiement des vaccins et la baisse des prévisions de croissance de la France et de l’Espagne, la monnaie unique a fait preuve d’une extraordinaire résilience. Elle a tranquillement progressé depuis le début du mois, passant de 1,17 à 1,19.

Des données meilleures que prévu sur les ventes au détail ont contribué à étendre les gains de la paire lundi. Les dépenses de consommation ont augmenté de 3 % dans la zone euro en février, soit le double des attentes du marché. Les dépenses de janvier ont également été révisées à la hausse, à -5,2 % contre -5,9 %. Cela fait suite aux indices PMI allemands révisés à la hausse la semaine dernière et à la confiance des entreprises allemandes la plus forte depuis juin 2019. Ainsi, bien que les perspectives à court terme soient sombres, la reprise est retardée et non menacée et cette perspective maintient l’activité économique.

La question est maintenant de savoir combien de temps le rallye peut encore se poursuivre avec les chiffres de l’inflation et des ventes au détail américaines qui doivent être publiés cette semaine. Les vaccins et les chèques de relance devraient entraîner de fortes dépenses en mars. Les économistes tablent sur une hausse de 5,7 %, mais les chiffres pourraient facilement dépasser les attentes.

L’inflation est également en hausse et entre ces deux rapports, nous pourrions assister à un regain de la demande pour le billet vert. Si l’on ajoute à cela la possibilité que l’Allemagne abaisse ses prévisions de croissance, il y a de fortes chances que le rallye s’essouffle rapidement cette semaine, après la publication des chiffres de l’IPC américain. Avant cela, l’enquête ZEW allemande est attendue et il sera intéressant de voir si la confiance des investisseurs est finalement entamée par les récents blocages.

Le billet vert a baissé contre toutes les principales devises, la livre sterling étant en tête des gains. Outre l’IPC et les ventes au détail, les enquêtes de l’Empire State et de la Fed de Philadelphie doivent être publiées. Un certain nombre de responsables de la Réserve fédérale s’exprimeront également. Dimanche, le président de la Fed, M. Powell, a déclaré que les États-Unis se trouvaient à un point d’inflexion, que les perspectives s’étaient considérablement améliorées et qu’avec le retour de l’Amérique au travail, l’économie commencerait à croître plus rapidement. Il a également mis en garde contre une réouverture trop rapide et a souligné l’importance de prendre des mesures pour éviter une recrudescence des cas de virus qui pourrait faire reculer la reprise.

Le GBP/USD s’est échangé en forte hausse avant les rapports de mardi sur la production industrielle, le PIB mensuel et la balance commerciale. Des améliorations sont attendues dans tous les domaines, les investisseurs se réjouissant de l’assouplissement des restrictions. À partir de lundi minuit, les pubs, les salles de sport, les salons et les commerces de détail rouvriront leurs portes, certains pour la première fois depuis un an. Cette réouverture progressive contribuera grandement à accélérer la reprise du pays.

AUD/USD et le NZD/USD se sont également inscrits en hausse, tandis que le dollar canadien est resté à la traîne. La sous-performance relative du huard est surprenante compte tenu des excellents rapports sur l’emploi et l’indice PMI IVEY de la semaine dernière. Les prix du pétrole ont également augmenté lundi. La Banque du Canada s’apprête à mettre à jour ses perspectives commerciales et, compte tenu de ces rapports, un renforcement de la confiance est probable.

Source

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button